Page_1

Initialement, le deuxième étage était tout entier consacré à la partie "hôtel" de la maison. On y trouvait quatre chambres, dont deux ont été réunies par la suppression d'une cloison les séparant. La réunion de ces deux pièces offre aujourd'hui une grande chambre de maître d'environ 32 m2, éclairée par deux fenêtres anciennes, joliment cintrées. Située sous un vaste grenier qui l'isole du froid, la pièce est agréablement tempérée en hiver par la chaleur du grand bureau installé à l'étage au-dessous, et par le conduit de la cheminée de celui-ci – qui passe à côté du placard. Deux grands radiateurs alimentés par le chauffage au fuel peuvent éventuellement venir en renfort.

Dans cette pièce a été créé un grand placard à trois portes coulissantes, dont une constituée d'un miroir de plain-pied couleur bronze. Deux quarts du placard a été aménagés en étagères, et les deux autres quarts en penderie. Une séparation permet à Monsieur et à Madame d'avoir leur propre espace de penderie. Enfin, la partie sommitale est prévue pour recevoir valises, paquets, couvertures et autres objets encombrants.

Un grand chevet de 4m20 de long qui sert également de tête de lit occupe tout le mur nord de la pièce, permettant au couchage d'avoir sensiblement une orientation nord-sud. Sous le chevet figurent quatre grandes étagères (deux de chaque côté du lit). Cinq prises de courant réparties de chaque côté du lit complètent le chevet, permettant le branchement des lampes de chevet, réveils, téléphones portables et autres ordinateurs. Un espace aménagé dans la partie ouest du chevet sert de rangement au long câble de télévision, lui-même relié à l'antenne parabolique située sur la façade sud de la maison.

La pièce comprend également une des deux prises qui raccordent cet étage à l’aspiration centralisée.

Le coin sud-est de la cette chambre est occupé par une large échelle de meunier, qui donne accès à la trappe qui donne sur le grenier.

Deux portes desservent la chambre de maître, toutes deux donnant accès au couloir principal de l’étage.

Enfin, la pièce est éclairée par deux lustres, et une vasque lumineuse entre l’échelle de meunier et le placard. Une arrivée électrique a été prévue dans celui-ci.